Innovation

Biotech, medtech et e-santé, quésako ?

De nos jours, les avancées dans le domaine de la santé ne cessent de prendre de l’ampleur. À part la médecine classique, nous parlons maintenant de la biotechnologie, de la medtech ainsi que de l’e-santé. Ce sont des termes qui désignent les progrès effectués dans la médecine, mais que signifient-ils exactement ?

La biotechnologie

Depuis sa découverte dans les années 50, nous jouissons au quotidien des résultats produits par la biotechnologie. Aujourd’hui en plein essor, cette nouvelle discipline est répandue dans plusieurs grands pays, y compris la France. La biotech se définit par l’association de la recherche scientifique avec la technologie. Cette technique a pour but d’anticiper et de développer des solutions dans plusieurs domaines. Principalement utilisée en médecine, la biotech peut également s’appliquer dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’industrie et des biocarburants.

Les domaines d’applications de la biotechnologie

Afin d’identifier les différentes branches de la biotechnologie, plusieurs termes ont été créés :

  • la biotechnologie bleue : désignant les applications marines et aquatiques de la biotech, ce secteur est en ce moment rarement exploité ;
  • la biotechnologie verte : il s’agit des procédés utilisés en agriculture, notamment l’adaptation des techniques de culture au respect de l’environnement ;
  • red biotechnologie : c’est un processus qui est employé dans le secteur médical comme la création d’antibiotiques à travers des organismes vivants ;
  • la biotechnologie blanche : aussi appelée biotechnologie industrielle, elle est essentielle dans la production en usine.

La Medtech

La medtech désigne l’ensemble des instruments nécessaires aux soins du patient, quelles que soient ses pathologies. Très diversifié, il peut s’agir d’accessoires médicaux, allant d’une simple seringue jusqu’aux outils plus sophistiqués tels que les IRM ou scanner. L’objectif de la medical technology est d’améliorer le monde de la santé sous toutes ses formes. Ainsi, pour réinventer la médecine de demain, elle s’appuie sur les évolutions technologiques.

L’évolution de la medtech

Depuis longtemps, les humains recherchent les moyens pour faire avancer la médecine en repoussant toutes les limites. Pendant la civilisation égyptienne, l’exploitation de la medtech a permis de confectionner des prothèses en bois et en cuir. Les patients de cette époque ont trouvé cette technique révolutionnaire. Avec l’avancée technologique, les progrès que nous avons atteints actuellement sont remarquables. Il est désormais possible de recréer des organes vitaux grâce aux intelligences artificielles. Nous attendons l’arrivé des prothèses nouvelle génération à l’aide des progrès en robotique. Les spécialistes œuvrant dans ce domaine travaillent déjà là-dessus.

L’e-santé

L’e-santé fait référence à l’accompagnement et la prise en charge des patients aux moyens de la technologie d’information et de communication. Toujours au service de la médecine, il concerne plus précisément les logiciels utilisés par les professionnels de la santé et les patients eux-mêmes. Pour les hôpitaux, il peut s’agir d’un système d’information intégré. Par ailleurs, il existe des applications mobiles, par exemple, qui permettent un suivi pour les patients. N’hésitez pas à en découvrir davantage auprès du site spécialiste www.paris6-psychologue.fr .

Les différents domaines de l’e-santé

Une pratique médicale qui se fait à distance, la télémédecine est l’une des parties de l’e-santé les plus exercées. En favorisant l’accès aux soins, elle améliore le service sanitaire prodigué par les spécialistes. Le confort du patient est préservé puisqu’il reste dans son lieu de vie. Pour accompagner les personnes à mobilité réduite ou encore les personnes âgées, la télésanté et la téléassistance sont devenues de plus en plus tendance. Il est à noter que ces deux concepts reposent sur l’usage des outils technologiques tels que des applications mobiles, des appareils connectés et d’autres systèmes d’informations embarqués. Ces dispositifs simplifient davantage le contrôle et contribuent à la gestion de sécurité des patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *