Innovation

Les chances du metaverse de devenir l’avenir d’Internet

Un Français sur quatre a entendu parler du metaverse, mais il y a encore du chemin à parcourir pour « la prochaine étape logique d’Internet ». Avec le metaverse, internet devient immersif, devient un lieu qui permet de faire l’expérience d’un environnement virtuel. Il s’appuie pour cela sur des techniques qui sont établies, mais qui sont encore en cours de développement. Il s’agit notamment de la réalité virtuelle et augmentée, de la blockchain ou encore de l’intelligence artificielle (IA).

Différentes études le montrent clairement : la notoriété de cette grande idée numérique au sein de la population augmente certes rapidement, mais il y a encore un grand besoin d’information.

Le nouveau monde virtuel est attirant ?

Les français s’inquiètent de la création d’un monde virtuel parallèle grâce au metaverse. Un monde qui pourrait entraîner chez beaucoup une perte de contact avec la réalité. Les entreprises quant-a-elle pensent que le France n’est pas encore totalement préparé au metaverse.

Les NFT eux sont beaucoup plus connus mais ne sont qu’une part infime du metaverse. On connait aussi encore peur les véritables bénéfices des NFT.

Le Web3.0, le metaverse et les NFT recèlent un grand potentiel, car ils rendent internet tel que nous le connaissons aujourd’hui plus décentralisé et font fusionner les mondes réel et numérique. Ces technologies en sont encore à un stade de développement très précoce. Elles offrent justement aux start-up des possibilités de mettre en œuvre des idées particulièrement innovantes.

Quelles sont les conséquences du metaverse pour les humains ?

Parallèlement, il existe de larges discussions sur la dimension politique et sociale d’un avenir dans lequel les humains pourraient laisser la place à leurs jumeaux virtuels.

Les doutes technologiques concernant l’utilisation ou la protection des données s’estomperont au fur et à mesure de l’évolution, mais l’inquiétude concernant les questions éthiques demeurera si nous n’en discutons pas maintenant.

Des mises en garde contre l’insécurité financière et la cybercriminalité dans le metaverse sont également émises. Des points qui retiennent également l’attention des milieux politico-médiatiques.

Conclusion

Le metaverse est plus que l’idée, entre-temps moquée, de Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, sur la manière dont il souhaite construire « son » futur Internet. Voici une définition qui reflète l’étendue des possibilités :

Par metaverse, on entend, pour faire simple, une extension virtuelle en trois dimensions du monde réel, dans lequelle on vit en tant que jumeau numérique ou avatar et, à l’avenir, on travaillera éventuellement et on entreprendra des activités quotidiennes, par exemple en allant à l’université ou à un concert. Les liens avec le monde réel sont nombreux : il est ainsi possible d’acheter des biens virtuels dans le metaverse avec de l’argent réel. Derrière les avatars se cachent des personnes réelles, derrière les machines virtuelles se cachent des parcs d’installations réelles. Dans un premier temps, cela se fait déjà sur PC, par smartphone ou avec des lunettes de réalité virtuelle, et à l’avenir de plus en plus par réalité augmentée.

Le metaverse a de bonnes chances de devenir l’avenir d’Internet, à condition que les différentes parties fassent leurs devoirs et que les jalons techniques, juridiques et sociaux soient posés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *