Innovation

Comment le design sprint vous permet d’innover en 5 jours ?

« Pour accomplir de grandes choses, il faut non seulement agir, mais aussi rêver ; non seulement planifier, mais aussi croire. » C’est l’une des citations les plus connues d‘Anatole France, grand écrivain français de la Troisième République. Ceci dit, l’accomplissement de grandes choses nécessite l’application de méthodes innovantes et efficaces. Le design sprint est l’un de ces concepts créatifs et révolutionnaires qui vous promet, en cas de son application parfaite, la réalisation de grandes œuvres en seulement 5 jours. Comment est-ce possible ? 

Présentation de la notion du design sprint ? 

Il s’agit d’une méthodologie de travail inspirée des fondements du design thinking et qui vise à accélérer l’identification d’une solution innovante à un quelconque problème en relation avec votre activité. Le design sprint est alors un processus intense de cinq jours au cours duquel des équipes s’attaquent à des problèmes de conception et d’innovation pour trouver des solutions centrées sur l’humain (utilisateur). L’objectif de cette méthode est de créer un cadre permettant de définir les défis d’innovation (problèmes), d’explorer les solutions, de choisir les meilleures, de créer un prototype et de le tester auprès des utilisateurs sélectionnés au préalable. 

Les ateliers de design sprint font également partie intégrante de la méthode du développement agile, où des équipes transversales auto-organisées travaillent à la production de produits livrables à court terme et à l’amélioration de la qualité, tout en gardant un œil attentif sur les besoins actuels des utilisateurs et sur tout changement de circonstances.

A l’issue d’une formation de trois jours en design sprint vos équipes seront en mesure de relever ce challenge et d’appliquer toutes ces étapes. 

Comment trouver de grandes solutions en 5 jours grâce au design sprint ?

Jake Knapp, ancien partenaire de Google Ventures, a conçu le processus de design sprint pour Google en 2010. Il s’est inspiré d’anciennes expérimentations telles que les méthodes de développement de produits de Google et les ateliers de réflexion sur le design thinking d’IDEO. Dans ses ateliers de design sprint, Jake Knapp faisait travailler ses équipes différemment de ce qu’elles avaient l’habitude de faire lorsqu’elles étaient cloisonnées dans leurs départements au cours d’un  processus traditionnel en cascade : une équipe homogène et composée de différentes compétences se concentre et gère son temps pour collaborer systématiquement et passer de la définition d’un problème d’utilisation au test d’une solution potentielle en seulement 5 jours. 

Pourquoi il est nécessaire d’opter pour le design sprint ?

Dans un autre volet, la rationalisation du processus de l’innovation grâce à cette méthodologie permet aux équipes de confirmer ou d’infirmer des hypothèses sur les utilisateurs et de réaliser des produits finis aussi rapidement, ce qui contribue à limiter les coûts opérationnels. Par conséquent, les start-ups à court d’argent ont fort intérêt à considérer le design sprint dans leurs stratégies de création de valeur.

Comment se déroule ces ateliers d’innovation ?

Quelle que soit la taille de votre organisation, vous devez aborder un atelier de design sprint de la manière suivante.

La préparation en amont 

Avant l’atelier, il est essentiel de : 

  • Sélectionner les bons membres pour votre petite équipe – par exemple, un facilitateur pour suivre les progrès de l’équipe, un expert financier, etc.
  • Réserver une semaine de travail entière à l’équipe pour la consacrer au sprint. Ainsi  membres pourront travailler sans être dérangés.
  • Faire le plein de notes post-It, de tableaux blancs et de marqueurs à utiliser dans le lieu choisi.

Le déroulement de l’atelier du design sprint 

Une fois prêt, vous pouvez organiser votre atelier de design sprint selon le planning suivant :

  • Lundi : Travaillez avec les experts de l’organisation pour définir le problème et déterminer l’objectif global de l’atelier. Comprenez vos utilisateurs et leurs problèmes à l’aide de cartes de parcours client et de cartes d’empathie.
  • Mardi : Explorez les solutions potentielles par l’idéation. Votre équipe doit examiner les sources d’inspiration en imaginant les idées qui peuvent améliorer la situation et en esquissant librement des solutions possibles.
  • Mercredi : Critiquez les solutions de l’équipe pour déterminer celles qui ont le plus de chances de réussir. Adaptez ces idées/esquisses en storyboards.
  • Jeudi : Construisez un prototype fonctionnel à partir des storyboards.
  • Vendredi : Effectuez des tests du prototype sur un échantillon d’au moins cinq utilisateurs.

Le résultat final 

À la fin de l’atelier, vous pouvez vous attendre à l’un de ces résultats :

  • Un échec réussi – où vous avez tiré des informations précieuses de votre prototype, et ainsi éviter de perdre des mois à créer le mauvais produit. Vous pouvez lancer un autre atelier de design sprint, dit de suivi, pour explorer de nouveaux angles à votre prototype.
  • Une victoire imparfaite : vous avez clairement identifié ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et pourquoi. Vous devez itérer pour affiner les ajustements et tester à nouveau.
  • Une victoire éclatante : votre prototype a permis aux utilisateurs de résoudre leurs problèmes et a répondu (voire a dépassé) leurs attentes. Vous avez maintenant une voie directe vers votre produit final.

Vous l’avez bien compris : quel que soit le résultat final, l’application du design sprint dans vos plans d’innovation vous permet d’aboutir à quelque chose d’utile qui vous fera économiser du temps et de l’argent, et dans la plupart de cas vous permettra de créer un produit fini totalement innovant et distinct de ce que fait la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *