Innovation

Impression 3D : une nouvelle tendance technologique significative en 2021

La technologie d’impression 3D actuelle relève dorénavant des défis plus socialement pertinents. Nous avons déjà vu un aperçu de cela dans la façon dont les imprimantes 3D ont été utilisées pour soutenir les efforts de réponse à une pandémie. De plus en plus d’entreprises ont pris conscience de la pertinence de l’impression 3D au niveau des différents secteurs. Comment cette technologie est-elle réellement perçue et comment se voit-elle dans l’avenir ?

L’implication de l’impression 3D sur le plan sanitaire et médical depuis 2020

La pandémie causée en 2020 a mis en difficulté l’économie générée par les différents secteurs d’activités. Le domaine médical s’est également vu en pleine détresse en raison du manque d’équipement. C’est dans cette perspective que l’utilisation de l’impression 3D a été sollicitée par la médecine pour renforcer les matériels nécessaires, destinés à équiper le personnel médical, mais aussi les différents malades.

 En quelques jours, des acteurs de l’industrie de l’impression 3D ont réussi à produire des appareils critiques pour le secteur de la santé tels que des écrans faciaux et les équipements nécessaires au test COVID-19.

Les hôpitaux ont mis en place des solutions internes pour soutenir cette production, les universités ont également débarqué leurs équipements et les industriels sont rapidement devenus des prestataires de services pour le secteur de la santé. Mais qu’en est-il de l’impression 3D en 2021 ?

Les imprimantes 3D seront plus automatisées en 2021

Pour la plupart, l’impression 3D dans son état actuel nécessite encore beaucoup d’intervention humaine. C’est peut-être l’une des plus grandes limites de la technologie dans la mesure où elle peut être intégrée dans des processus de fabrication entièrement automatisés.

Alors que le développement de la technologie d’impression 3D s’accélère, nous nous attendons à ce que l’automatisation industrielle soit l’un des principaux domaines d’intérêt.

Alors que le processus d’impression 3D lui-même se déroule automatiquement, la majeure partie de l’intervention de l’opérateur est nécessaire dans la préparation de l’espace de travail et dans la finition de l’impression 3D.

En conséquence, deux méthodes sont également explorées qui permettront à l’impression 3D d’être plus automatisée.

Le premier est l’utilisation d’un logiciel de simulation qui peut aider à prédire les erreurs d’impression 3D et à apporter les modifications nécessaires soit aux paramètres de la machine, soit au modèle lui-même pour éviter ces erreurs.

Du côté de la finition de l’équation, l’utilisation de robots pick-and-place est à l’étude pour accélérer la phase de post-production.

L’automatisation complète de l’impression 3D peut ouvrir de nombreuses portes pour intégrer l’impression 3D dans les processus de fabrication à grande échelle. Pourtant, être capable de programmer les processus pour qu’ils soient suffisamment «intelligents» pour gérer des pièces personnalisées est un défi qui va au-delà de la simple automatisation.

Les entreprises investiront davantage dans l’impression 3D

Nous sommes optimistes quant aux progrès réalisés dans le domaine de l’impression 3D en termes de matériaux et d’applications. Cet optimisme n’est pas sans fondement, car il existe déjà de nouvelles technologies d’impression 3D, des machines et des outils logiciels qui devraient être lancés en 2021.

Même s’il y a encore une grande marge d’amélioration en termes d’investissement des industries dans l’impression 3D, il y a encore suffisamment d’intérêt dans la technologie pour garantir qu’elle continuera à se développer. Compte tenu de la valeur de l’impression 3D en 2020, nous pouvons espérer que ce développement se déroulera à un rythme plus rapide en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *