Innovation

Tout ce qu’il faut savoir sur le BIM

Depuis quelques années déjà, le BIM a le vent en poupe. Cependant, de nombreuses personnes ne savent pas encore ce que signifie réellement cet acronyme. Elles ne savent pas ce que c’est et ce qu’il propose comme avantages. Le point dans le présent article.

Qu’est-ce que le BIM ?

BIM est un acronyme anglais de « building information modeling » qui signifie modélisation des informations du bâtiment en français. Ici, le mot bâtiment est utilisé au sens large. Il s’agit du secteur d’activité englobant donc les infrastructures. On a alors affaire à un processus de travail collaboratif qui consiste à produire des modèles 3D. Mis à part les dimensions 3D, il inclut aussi la dimension 4D (temps), 5D (datas financiers), 6D (environnement) et 7D (dimensions patrimoniales). Ces dispositifs rassemblent ainsi toutes les données alphanumériques d’un projet donné. Bien plus qu’un simple logiciel et une technologie, le BIM est une véritable base de données qui va être utilisée tout au long de la durée de vie d’un ouvrage : allant de la conception jusqu’à la démolition, en passant par l’exploitation et la maintenance.

Créer une maquette BIM en réalisant un scan 3d bâtiment permet une meilleure collaboration entre chacun des intervenants d’un projet. Ce sont les architectes paysagistes, les ingénieurs civils, les géomètres, les ingénieurs de structure, les experts, les ingénieurs des fluides, l’entreprise principale, les sous-traitants ainsi que le maître d’ouvrage. La communication se passe soit par une intervention sur un seul modèle, soit par des échanges de données. Il s’agit concrètement de créer un bâtiment de manière fictive avant sa construction physique. La maquette numérique est alors la représentation des aspects physiques et fonctionnels d’un ouvrage.

Zoom sur les avantages du BIM

L’utilisation du BIM présente de nombreux avantages. Raison pour laquelle cette technique va progressivement vers le succès. La construction d’une maquette physique du site assure avant tout une gestion optimale du projet, du début jusqu’à la fin. Ce dispositif répond effectivement aux divers problèmes liés à l’efficacité d’une entreprise de bâtiment. Il tend à optimiser un tel secteur en évitant le dépassement du budget, le gaspillage, la désorganisation ainsi que la mauvaise qualité des infrastructures. Les analyses, les contrôles et les visualisations sont effectués tôt dans l’étude du projet. Ce qui permet de détecter les problèmes avant toute mise en chantier. La maquette numérique est d’ailleurs constamment mise à jour afin de mieux maîtriser le coût de construction.

De nombreux gouvernements misent en outre sur le BIM dans le cadre de l’application des obligations légales liées à la réduction de l’émission de gaz à effet de serre. L’intégration du processus BIM permet de mieux calculer les consommations d’énergie d’un projet donné. L’idée est d’anticiper les éventuelles erreurs ou les surdimensionnements susceptibles d’affecter l’impact environnemental total de la construction. Dans ce cas, il est tout à fait possible de bâtir une infrastructure ou un bâtiment plus responsable et plus écologique. Étant donné que les ressources naturelles de la planète ne sont pas illimitées, le BIM se présente comme une meilleure solution pour prévenir la pénurie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *